La sophrologie

Son Histoire

C’est en 1960 que le professeur Alphonso Caycedo, neuropsychiatre d’origine colombienne exerçant en Espagne, présente au monde médical le fruit de plusieurs années de recherches et d’investigations cliniques sous la forme d’une méthode originale : elle porte le nom de SOPHROLOGIE.

Définition

Cette médecine douce permet de dynamiser notre conscience en renforçant de manière harmonieuse nos capacités à capter et à assimiler ce que nous vivons. Elle renforce les valeurs de notre existence.

La Sophrologie considère toujours l’être humain dans sa globalité en visant l’équilibre entre nos sensations, nos pensées, nos émotions et nos comportements.

Le mot « SOPHROLOGIE » tire ses racines du grec ancien

« SOS »
« être » sain
équilibre
harmonie
« PHREN »
diaphragme
esprit
conscience
« LOGOS »
science
étude
discours

Elle est définie comme Science de la conscience humaine.

Les principes d’action de la Sophrologie

Cette technique d’apprentissage vise à :

Mieux intégrer notre corps :

Elargir la perception de nos sensations corporelles avec la respiration, l’alternance d’exercice de tension / détente.
Toutes les sensations sont bonnes pour sentir pleinement notre corps au moment présent.
• Projet : Etre bien dans notre peau, en forme, d’aplomb sur nos 2 pieds ; améliorer l’idée que nous nous faisons de nous-même.

Dynamiser les éléments positifs de la vie :

• Concentration sur des sensations ou des pensées positives (souvenirs agréables, lieu agréable pour nous….).
• Projet : Intégrer une attitude positive au quotidien, un « bien » être.

Accepter les contraintes du réel :

• Renforcer le bon sens.
• Projet : Prendre en compte ce qui est juste pour nous en fonction de la réalité ou les faits du moment.
• Donner naissance à de meilleures possibilités d’adaptation face aux exigences de la vie.